Liste des documents

Nombre total de résultats : 1840
Pertinence Titre A-Z Plus récents Plus anciens
10 25 50
Année de publication
et

Detection of Multiple Ultrasonic Echoes Reflected from Internal Flaws in Structures Using Advanced Signal Processing Techniques

S. Haddad, M. Grimes, T. Benkedidah, A. Boufersada  (2012)
Article de conférence

In order to improve the detection accuracy of multiple ultrasonic echoes reflected from non homogeneous structure, we have used three advanced signal processing techniques, namely, empirical mode decomposition, wavelet analysis and split spectrum processing. Simulation results to detect multiple ultrasonic overlapping echoes contaminated by white Gaussian additive noise are presented, which demonstrate the feasibility of the proposed processing techniques for detecting multiple targets in such materials. An experiment technique was used to study the proposed processing schemes, in which a cubic shape mortar specimen was processed Voir les détails

Mots clés : Non-Destructive testing, Empirical Mode Decomposition, Wavelet Analysis, split spectrum processing, multiple ultrasonic overlapping echoes

ELABORATION ET PROPRIETES STRUCTURALES DES NANOMATERIAUX Fe80Ni20 ELABORES PAR MECANOSYNTHESE

S. Lamrani, A. Guittoum, N. Souami, N. Boukherroub  (2012)
Article de conférence

Nous avons élaboré des poudres nanostructurées Fe80Ni20 à l’aide du vario-broyeur planétaire pulverisette « P4 », pour des temps de broyage allant de 3 à 25 h. L’étude des propriétés structurales (formation de la solution solide, taille des grains et paramètre de maille) a été faite à l’aide de diffraction des Rayons X (DRX). Nous avons montré que la solution solide Fe(Ni) commence à se former à partir de 6 h de broyage et est complètement formée à 10 h de broyage. La taille des grains diminue lorsque le temps de broyage augmente et atteint une valeur minimale de 11 nm après 25 h de broyage. Le paramètre de maille augmente lorsque le temps de broyage augmente pour atteindre une valeur inférieure à celle de l’alliage Fe80Ni20 massif. L’ensemble des résultats sera corrélé et discuté Voir les détails

Mots clés : Fe80Ni20 ; nanomatériaux, structure, diffraction X

COMPORTEMENT MICROSTRUCTURALE ET MECANIQUE D’ALLIAGES TERNAIRES FE-V-NB

S.Mansour, N.Boutarek, S.E.Amara  (2012)
Article de conférence

L’exploitation des diagrammes binaires ou ternaires entrant dans la composition des aciers ou des fontes n’a pas fini de susciter des interrogations. Aussi dans cette étude qui s’inscrit dans la continuité des recherches menées sur les alliages à base de fer, l’objectif poursuivis cible la participation à une meilleure compréhension du comportement en solidification des alliages Fe-V-Nb. Cet objectif sera atteint à travers un ensemble d’actions concentrées essentiellement sur l’élaboration des compositions visées dans un premier temps, suivies de différentes caractérisations physico-chimiques ; DRX MEB et ATD. Parmi les résultats obtenus, on distingue la mise en évidence de la présence de la phase  et deux phases eutectiques, leurs étendues ainsi que les températures de transformation ont été redéfinis Voir les détails

Mots clés : Diagrammes, alliages de fer, solidification, phase, transformation.Introduction

EFFET DU TRAITEMENT THERMOCHIMIQUE SUR LA FORMATION DE LA STRUCTURE ET LE COMPORTEMENT A L’USURE DE L’ALLIAGE Fe-Ni-Mo-Al-Ti FRITTE

S.Meddah, S. Boudebane, L.Kahloul, H.Rezzag  (2012)
Article de conférence

L’un des inconvénients des matériaux frittés obtenus par frittage en phase solide est la porosité résiduelle ouverte qui limite l’application de certains traitements tels que les traitements thermochimiques en milieu liquide [1]. De ce fait, la nitruration n’est pas recommandée aux matériaux frittés pour cause de risques d’infiltration du milieu liquide saturant dans la porosité ouverte engendrant à long terme une corrosion interne de la structure [2]. Notre étude présente les résultats de la nitruration de frittés de comprimés d’alliage Fe-20%Ni-1%MoX%Al-Y%Ti, (où X et Y variant respectivement de 1 à 6 et de 1 à 4). Au cours du frittage, ces compositions entrainent la formation d’une phase liquide à base d’aluminium favorisant l’élimination partielle de la porosité ouverte. Les échantillons ont subit une nitruration liquide (Procédé TENIFER) à 580°C à des temps de diffusion de 4 heures et 6 heures Afin d’étudier l’influence des différentes additions ainsi que celle de l’état de l’échantillon (Etat fritté + TTC + oxydation), sur les pertes de masse, nous avons considéré le test d’usure par abrasion [3]. Les résultats de l’analyse micrographique ont révélé une nette évolution du caractère de la porosité, avec une tendance à l’élimination des pores ouverts. Au plan structural, le frittage a donné une panoplie d’intermétalliques, conséquence de l’interaction de l’aluminium liquide avec les autres particules solides. . La cyanuration modifie le comportement à l’usure du matériau et améliore sensiblement sa dureté. La valeur de microdureté varie de 243-1430 Kgf/mm2selon la teneur des additions et le temps de nitruration. On ce qui concerne les résultats du test d’usure, les meilleurs résultats sont obtenus pour la composition a teneur maximale d’aluminium et de titane, le caractère de la dégradation de la surface évolue en présence du traitement thermochimique. Voir les détails

Mots clés : frittage en phase solide, porosité ouverte, cyanuration, l’usure

GROWTH OF INTERMETALLIC PHASES DURING INTERDIFFUSION BETWEEN STEEL AND ALUMINUM

Sabrina Mendil, Kamel Taïbi, Said Azem, Noura Harb  (2012)
Article de conférence

The morphology and microstructure of an intermetallic layer formed on the surface of Fe-0.4%C by hot-dip aluminization treatment have been examined in detail. The intermetallic layer growing toward the steel substrate possessed a tongue-like morphology which delimited by a strong concentration of pearlite.The phases present in the coating are identified by X-rays diffraction and electron microscopy. After aluminization, three layers were formed, external Aluminum layer, intermetallic layer and a steel substrate. The results reveals that the intermetallic layer is composed of mainly Fe 2Al5 phase according to the EDS and DRX analysis and a thin layer of Fe3Al phase which is adjacent to the steel Voir les détails

Mots clés : Aluminized steel, intermetallic Compounds, X-rays Diffraction, Scanning Electron Microscopy

INHIBITION DE LA CORROSION D’UN ACIER AU CARBONE EN MILIEU CHLORIHYDRIQUE PAR DES CATIONS METALLIQUES

S.Sebiane, F. Kellou  (2012)
Article de conférence

Nous avons étudié dans ce travail l’effet d’addition de certains composés inorganiques sur le comportement à la corrosion d’un acier au carbone de nuance (X52), dans une solution d’acide chlorhydrique à 10-1N. L’exécution d’inhibition des cations métalliques tels que Cu2+, Fe2+, et Al+3dans la gamme de concentration (10-4M a 10-6M). Le comportement a la corrosion du l’acier au carbone dans l’acide chlorhydrique en présence des cations métalliques à été étudie en utilisant les méthodes électrochimiques. Les résultats obtenus montrent que les composés testés ont un caractère inhibiteur vis-à-vis de la corrosion de l’acier au carbone. Le caractère inhibiteur le plus marqué est obtenu en présence des ions Cu2+. Il est constaté que l’effet de l’inhibition est dans la suite Cu2+> Al3+>Fe2+ Voir les détails

Mots clés : acier au carbone, corrosion, inhibition, Cations métalliques, Acide chlorhydrique

INFLUENCE DE LAMINAGE SUR LE DURCISSEMENT STRUCTURALE DE L’ALLIAGE Al-5at.%Ag

Sabah. SENOUCI, A. Azzeddine .RAHO  (2012)
Article de conférence

L’alliage Al- Ag est intéressant à étudier pour ses caractéristiques mécaniques. Cet alliage est connu pour son durcissement structural observé lors de la précipitation de phases métastables. La décomposition d’une solution solide Al- Ag sursaturée (hors équilibre) suit la séquence de précipitation : Solution solide sursaturée α* → α + zones GP (zones de Guinier- Preston) → α + γ’ → α + γLe diagramme d’équilibre est caractérisé par une lacune de miscibilité métastable constituée d’un domaine de précipitation de zones GP ordonnées, η , au dessous de 170°C d’une concentration en atomes d’argent pouvant atteindre 50% , et d’un domaine de précipitation de zones GP désordonnées , ζ , au dessus de 170°C d’une concentration en atomes d’argent pouvant atteindre 35% . La phase métastable γ’, de composition Ag2Al et de structure cristallographique hexagonale, apparaît sous forme de plaquettes cohérentes ou semi cohérentes. La phase d’équilibre stable γ, de composition Ag2Al et de structure hexagonale, est incohérente avec la matrice. La présence de ces particules de phases précipitées tend à bloquer le mouvement des dislocations, rendant ainsi plus difficile la propagation de la déformation et augmentant, par conséquent, la résistance mécanique de l’alliage .La précipitation étant régie par la par diffusion d’atomes de soluté. Cette séquence peut être accélérée par des traitements thermiques de revenu. Nous nous proposons d’étudier l’influence de la déformation plastique sur la cinétique de précipitation des zones GP et de la phase métastable γ’ dans l’alliage Al-5% at. Ag Voir les détails

Mots clés : durcissement structural, températures de revenu, cinétique de précipitation, temps d’incubation, énergie d’activation, Laminage

L’INFLUENCE DE LA SURSATURATION SUR LA CINETIQUE DES ZONES GP DANS LES ALLIAGES Al – Ag A TEMPERATURE DE 200°C

Sabah.SENOUCI, A. Azzeddine .RAHO  (2012)
Article de conférence

L’alliage Al- Ag est intéressant à étudier pour ses caractéristiques mécaniques. Cet alliage est connu pour son durcissement structural observé lors de la précipitation de phases métastables . La décomposition d’une solution solide Al- Ag sursaturée (hors équilibre) suit la séquence de précipitation : Solution solide sursaturée α* → α + zones GP → α + γ’ → α + γ Les zones GP, formées d’amas d’argent, sont homogènes (η) au dessous de 175°C et possèdent un noyau appauvri en argent et une couche extérieure d’argent pratiquement pur (ε) au dessus de 175°C . La phase métastable γ’, de composition Ag2Al et de structure cristallographique hexagonale, apparaît sous forme de plaquettes cohérentes ou semi cohérentes sur les plans {111} de la matrice. La phase d’équilibre stable γ, de composition Ag2Al et de structure hexagonale, est incohérentes avec la matrice. La présence de ces particules de phases précipitées tend à bloquer le mouvement des dislocations, rendant ainsi plus difficile la propagation de la déformation et augmentant, par conséquent, la résistance mécanique de l’alliage .La précipitation étant régie par la par diffusion d’atomes de soluté. Cette séquence peut être accélérée pars des traitements thermiques de revenu. Voir les détails

Mots clés : durcissement structural, la cinétique de précipitation, Le temps d’incubation, la fraction transformée

ELABORATION ET CARACTÉRISATION DE L’ALLIAGE Fe64Cr36NANOSTRUCTURÉ ÉLABORÉ PAR MÉCANOSYNTHÈSE

S. Triaa, M. Azzaz, L. Faghi, F. Kali-ali  (2012)
Article de conférence

Les alliages nanostructurés à base de fer et de chrome étudiés, sont élaborés à partir de poudres élémentaires pures par broyage mécanique à haute énergie ; les matériaux obtenus sont caractérisés par plusieurs techniques, tels que la diffraction des RX (XRD), qui nous a permis d’optimiser le temps de la mise en solution du chrome dans le fer et l’apparition de pics d’une solution solide de structure cubique centrée, pour une vitesse de 250 tr/min après un temps de broyage de 24h, l’exploitation des pics des rayons X n ous a révélé une taille de grain de l’ordre de quatorze nanomètres (13,59 nm) pour un temps de broyage de 48h. Le microscope électronique à balayage (SEM), l’analyse EDX ont confirmé l’affinement des particules broyées en fonction du temps de broyage ainsi que l’homogénéisation de nos poudres en différents éléments les constituants Voir les détails

Mots clés : nanostructures, Mécanosynthèse, alliage fer-chrome, DRX, MEB

SYNTHÈSE ET CARACTÉRISATION D’UN MATÉRIAU ET LEUR EFFET INHIBITEUR CONTRE LA LUTTE DE CORROSION EN MILIEU ACIDE

S.THABTI, N.MAGHRAOUI, L.BOUNABI, A.DJEDOUANI, A.BENDAAS  (2012)
Article de conférence

La synthèse d’un dérivé hétérocyclique à base de l’acide déhydroacétique qui comporte plusieurs sites de coordinations donneurs d’électrons (oxygène, azote), nous a permis de leur faire la caractérisation par les divers méthodes spectroscopiques (IR, UV-Vis) et les méthodes électrochimiques. L’étude de la voie inhibitrice des composés organiques nous a donné une idée d’application sur notre matériau synthétisé pour étudier l'interface électrodes/électrolyte et voire leur effet inhibiteur sur un acier-doux en milieu acide H2SO4 par polarisation potentiodynamique et par spectroscopie d’impédance électrochimique. L’expérience nous a montré clairement que notre matériau est un bon inhibiteur contre la lutte de corrosion à faible concentration Voir les détails

Mots clés : DHA, corrosion, inhibiteur, acier, droite de Tafel