Physique

Nombre total de résultats : 255
Pertinence Titre A-Z Plus récents Plus anciens
10 25 50
Année de publication
et

Elargissement de pression dans les ailes lointaines de la raie de résonance de Lithium immergée dans les atomes de Néon.

Sabri BOUCHOUCHA (En préparation)
Thèse de doctorat

la méthode quantique utilisée pour calculer des émissions de spectres effectués et l'absorption de ligne de résonance 2p → 2s de lithium perturbé par les atomes du gaz néon ; à des températures comprises entre 200 et 3000K et longueurs d'onde entre 500 et 1000 nm, après la construction de l'énergie potentielle et la transition des moments dipolaires, ensuite nous les comparons avec d'autres travaux dans la littérature.Notre objectif est connaître l’espace la nature des naines brunes et extra-solaire et savoir les propriétés du premier plan pour les spectres de l’environnement atmosphérique et d'analyser les caractéristiques saillantes. Voir les détails

Mots clés : Mécanique quantique, collisionnes molécules LiNe, métaux alcalins, gaz nobles, absorbation, émission.

Contribution à la caractérisation de la précipitation dans les alliages Cu-Ni-Si et Cu-Ni-Si-Cr

Brahim MEHDI (2012)
Mémoire de magister

Notre travail porte sur des alliages des systèmes ternaire Cu-Ni-Si et quaternaire Cu-Ni-Si-Cr. Nous avons réalisé une étude expérimentale sur la cinétique de précipitation des phases présentes dans les systèmes étudiés via différentes méthodes d’analyse microstructurale telles que la Métallographie optique et électronique à balayage, les mesures de résistivité lors de traitements isothermes et la diffraction des rayons X in situ et ex situ. Nous avons étudié par calculs ab initio en appliquant la méthode FP-LAPW, la stabilité des phases précipitées dans l’alliage CuNiSi, cette méthode implémentée sur le code WIEN2k, ont permis de déterminer les propriétés structurales et énergétiques L12, DO22 et orthorhombique des phases intermétalliques N3Si, Cu2NiSi et Ni2Si. Des résultats originaux ont mis en évidence les similitudes qui existent lors des séquences de transformation de phases à l’état solide des deux alliages. Voir les détails

Mots clés : AA6061, polarisation, corrosion par piqûre, inhibiteur, pH

Utilisation d’un réseau de neurones artificiels pour la modélisation d’un essai de traction uniaxial – application HDPE –

Wafia GHABECHE (2005)
Mémoire de magister

Les propriétés mécaniques des matériaux sont d’un intérêt considérable puisqu’elles conditionnent non seulement tous les problèmes de leur mise en œuvre et leur mise en forme mais aussi leur comportement en service dans des applications extrêmement diversifiées. Pour un problème déterminé, le choix d’un matériau dépendra de ces propriétés mécaniques telles que la résistance, la dureté ou la ductilité. Il est donc nécessaire de les mesurer avec un certain nombre d’expériences que l’on appelle les essais mécaniques. Dans ce travail, nous voulons effectuer une programmation boite noire (black box), pour modélisé un essai de traction uniaxial. Dans la première partie, on établit une base de données conséquente relative à ce sujet. Les paramètres pris en compte sont les contraintes en fonction des déformations pour des vitesses de déformation prises entre 10-5 - 10-3 s-1, d’un polyéthylène de haute densité (HDPE), corrigées par la méthode de Bridgman. Le réseau choisi est un perceptron à une couche cachée, type feedforward, reconnu pour sa capacité d’approximer n’importe quelle fonction non linéaire. En premier, nous scindons notre ensemble de données en deux sous-ensembles : Le premier pour l’apprentissage, le deuxième pour la validation. Ensuite nous entraînons notre réseau afin qu’il apprenne bien le comportement du HDPE, enfin nous validions et nous testons sa réponse pour des nouvelles valeurs de vitesse de déformation. Voir les détails

Mots clés : traction, polyéthylène, réseau de neurones, feedforward, BRIDGMAN

Reconstruction de champs ultrasonores impulsionnels par déconvolution des effets spatio-temporels du transducteur récepteur

Wahiba DJERIR (2005)
Mémoire de magister

Lors de la mesure de champs de pression ultrasonore, le signal délivré par le transducteur récepteur est affecté par les propriétés de transmission spatio-temporelles de ce dernier. En particulier, la pression est spatialement moyennée en raison de la taille finie du récepteur. De plus, le signal délivré par le transducteur récepteur peut subir une distorsion du fait des variations fréquentielles de sa fonction de transfert. Le but de ce travail est de développer des procédures permettant de déconvoluer les effets spatio-temporels du transducteur récepteur et de sa chaîne de réception, afin de reconstruire le champ ultrasonore avec une meilleure résolution spatiale et temporelle. Ceci constitue un problème inverse dont la résolution a nécessité, d’abord, l’étude du problème direct. Pour cela, nous avons simulé le champ impulsionnel d’un transducteur plan ainsi que la réponse impulsionnelle spatio-temporelle de la chaîne de réception. Ceci nous a permis de déterminer le signal de sortie de la chaîne représentant les « données de mesure ». Le transducteur récepteur considéré était un hydrophone à membrane en PVDF avec des ouvertures de géométrie et de dimensions variées (linéaire, rectangulaire et circulaire). La déconvolution de la réponse impulsionnelle temporelle, qui a été effectuée à l'aide d'un filtre inverse, a donné des résultats performants, quelles que soient les dimensions de l'ouverture et le niveau du bruit du signal « mesuré ». Les résultats de la déconvolution spatiale effectuée à l’aide d’un filtre de Wiener spatial bidimensionnel ont montré la dépendance de la qualité de la reconstruction du rapport signal sur bruit, de la largeur de bande des fréquences spatiales du champ de pression étudié et des dimensions de l'hydrophone. Bien que, les résultats obtenus dans le cas des hydrophones bidimensionnels montrent des écarts entre le champ reconstruit et celui de la pression rayonné (pour un rapport signal sur bruit faible), ceux obtenus, pour des hydrophones à ouverture linéaire (égale à quatre fois la longueur d’onde centrale de l’impulsion ultrasonore) sont d’une très bonne qualité. Voir les détails

Mots clés : ultrason, hydrophone en PVDF, déconvolution, filtre inverse, filtre de Wiener

Evolution de l’écoulement stratifie en présence d’une Singularité

Abdelhalim ZITOUNI (2012)
Mémoire de magister

Ce travail de thèse a pour but l’étude des écoulements diphasiques dans une conduite horizontale avec et sans singularité. Une cartographie des régimes d’écoulements pour la configuration choisie a été établie dans un premier temps. Des mesures de la fréquence des bouchons, ainsi que les longueurs associées sans singularité à une distance égale à 107.5d ont été effectuées et comparées aux résultats obtenus à l’amont d’un élargissement brusque de rapport de section s=0.444. Les effets de la présence de la singularité sur les bouchons sont discutés. Voir les détails

Mots clés : Ecoulement diphasique, stratifié, bouchons, singularité

Simulation numérique des phénomènes transitoires d’une structure métal/semi-conducteur a de base silicium amorphe hydrogéné

Aicha ALLAG (2004)
Mémoire de magister

Dans le présent travail, nous nous intéressons à une structure métal/semiconducteur à base de silicium amorphe hydrogéné. Nous proposons la résolution numérique de l’équation de Poisson et des équations de continuité des électrons et des trous dans le régime stationnaire et dans le régime transitoire. Dans le régime transitoire, il faut tenir compte des cinétiques qui régissent les échanges des états énergétiques appartenant à la bande interdite avec la bande de conduction et la bande de valence. La résolution numérique des équations aux dérivées partielles non linéaires couplées est basée sur la méthode des différences finies et la méthode implicite d’Euler. Les propriétés du matériau sont introduites à partir du modèle de densité d’états. La résolution numérique des équations en régime stationnaire permet d’étudier la structure métal/a-Si:H en examinant la caractéristique courant-tension sous obscurité ou sous lumière. Ainsi, nous pouvons voir l’influence des paramètres sur la caractéristique courant-tension. Une application de la simulation numérique en régime transitoire est l’étude de la décroissance de la densité de courant de la structure métal/a-Si:H après la rupture de l’éclairement. Nous essayons de relier la décroissance de la densité de courant aux phénomènes de recombinaisons sur les états de la bande interdite. Voir les détails

Mots clés : structure métal/semiconducteur, silicium amorphe hydrogéné, phénomènes transitoires, Equation de Poisson, équations de continuité

Contribution à l'étude de la diffusion des ultrasons dans les matériaux imitant les tissus biologiques mous

Nesrine HOUHAT (2011)
Mémoire de magister

Les matériaux imitant les tissus biologiques (Tissue Mimicking Materials) ou fantômes biologiques sont des matériaux dont les caractéristiques acoustiques sont proches de celles des tissus biologiques. Trois au moins de ces caractéristiques sont concernées, à savoir: la vitesse de propagation des ultrasons, leur atténuation et leur diffusion. Dans cette étude, nous nous intéressons aux matériaux imitant les tissus biologiques mous. Elle concerne, particulièrement, le phénomène de diffusion acoustique dans ces matériaux. Des modèles décrivant ce phénomène sont étudiés afin de pouvoir simuler leur comportement acoustique. La simulation numérique est faite à l'aide du logiciel Field II. Elle comporte, entre autres, la simulation de signaux rétrodiffusés par un fantôme de tissu biologique mou. L'étude expérimentale comporte l'élaboration de ces matériaux à partir d'une matrice réalisée à base d'eau distillée et de poudre de gélatine contenant des inclusions de poudre de graphite de taille moyenne égale à 18µm et à différentes concentrations volumiques. La caractérisation est faite à l'aide de transducteurs de fréquences nominales 2,25 MHz et 5 MHz. Elle consiste en la mesure de la vitesse de propagation des ultrasons et leur atténuation, en premier lieu, puis en la mesure du coefficient de rétrodiffusion selon les méthodes de Sigelman et Reid et celle de Chen. L'évolution du coefficient d'atténuation et du coefficient de rétrodiffusion en fonction de la fréquence et de la concentration de diffuseurs est présentée. La confrontation des résultats obtenus avec le modèle théorique de Faran permet de donner une estimation de la concentration de graphite par unité de volume. Voir les détails

Mots clés : ultrasons, rétrodiffusion, fantôme tissus biologiques

Étude de la convection naturelle dans une cavité inclinée

Moustafa BOUKRAA (2012)
Mémoire de magister

L’objectif de cette thèse est de faire une étude numérique tridimensionnelle des écoulements de convection naturelle dans une cavité d’air inclinée différentiellement chauffée. Pour cela, un code de calcul 3D a été utilisé pour résoudre les équations de Navier-Stokes tridimensionnelles pour des fluides incompressibles. Ce code est basé sur la méthode spectrale de « projection- diffusion » en collocation Chebyshev qui fait partie des méthodes dites de précision infinie. La mise sous forme adimensionnelle des équations gouvernantes fait apparaître des paramètres de contrôle, à savoir : le nombre de Rayleigh, le nombre de Prandtl Pr=0.71, le rapport de forme et enfin l’angle d’inclinaison de la cavité, dont nous avons examiné leurs influences sur la structure dynamique et thermique de l’écoulement, ainsi que sur le transfert thermique. Les résultats obtenus montrent qu’il existe une composante de vitesse non nulle suivant la troisième direction, sa distribution est notable près des parois terminales adiabatiques particulièrement aux coins de la cavité, sa valeur croit lorsque le nombre de Rayleigh augmente et diminue avec l’augmentation de l’angle d’inclinaison. Voir les détails

Mots clés : convection naturelle, milieu confiné, gradient de température

Étude et conception des inductances monolithiques pour des circuits intégrés radiofréquences sur silicium

Aicha ZIOUCHE (2006)
Mémoire de magister

Les inductances intégrées sur silicium sont des éléments importants dans la conception des circuits Radiofréquence, et plus particulièrement dans les oscillateurs contrôlés en tension (VCO), les amplificateurs à faible bruit (LNA) et les filtres passifs. Le facteur de qualité de ces inductances reste bas car il est limité par les pertes résistives de la piste métallique et les pertes du substrat de silicium. Dansce travail nous proposons une optimisation, permettant de réduire ces pertes afin d'augmenter le facteur de qualité, en utilisant pour cela une technologie CMOS standard, bas coût (c'est-à-dire sans modification spécifique). L'étude s’est faite pour des structures monocouche, des structures multicouches, et pour des structures symétriques. L'analyse des inductances est faite en utilisant l'outil ASITIC pour la simulation, l'optimisation et pour les dessins de masques. Voir les détails

Mots clés : CMOS 0.35µm, inductance monolithique, facteur d’impact, microélectronique

Synthèse de films TiO2 et étude structurale et optique

Yacine BOUACHIBA (2010)
Mémoire de magister

Les couches minces de TiO2 ont été préparées sur des substrats en verre (1-TiO2/verre, 5-TiO2/verre) et en Si polycristallin (1-TiO2/SP) par la méthode Sol-Gel. Les propriétés structurales, optiques et électriques des échantillons ont été analysées en fonction de la température de recuit dans l’intervalle de température 100- 500°C pour les échantillons 5-TiO2/verre et en variant le taux de dopage en cobalt (0%, 3% et 7%) pour les échantillons 1-TiO2/verre et 1-TiO2/SP. Les échantillons ont été caractérisés par la diffraction des rayons X (DRX), la spectroscopie rétrodiffusion Rutherford (RBS), la microscopie à force atomique (AFM), la spectroscopie ellipsométrique et la spectroscopie UV-VISIBLE. Pour la série d’échantillons 5-TiO2/verre les spectres de DRX montrent que l’échantillon non recuit est amorphe et il se cristallise en phase anatase à partir de 300°C. La taille des grains et la rugosité moyenne des échantillons augmentent avec l’élévation de la température de recuit. Pour la série 1-TiO2/verre l’échantillon non dopé est amorphe et qu’il cristallise en phase anatase à partir d’un dopage de 3% en Co. L’étude AFM montre que la morphologie de la surface des échantillons dopés à 0% et 7% Co est poreuse avec des grains pyramidaux, tandis que pour l’échantillon dopé à 3% Co, la surface est plus compacte avec des grains aussi pyramidaux et une valeur de rugosité considérablement élevée. Pour les échantillons 1-TiO2/SP on constate l’apparition de la phase anatase à 0% et 7% Co et aussi, l’apparition d’un mélange anatase-rutile à 3% Co. Les films minces de 5-TiO2/verre sont transparents dans le visible et opaques dans l’UV. La transmission et le gap optique calculé diminuent aussi avec l’élévation de la température. Les valeurs de l’indice de réfraction et la densité de remplissage augmentent avec l’élévation de la température de recuit, et en même temps la porosité volumique diminue. Les valeurs des constantes diélectriques (ε (Re), ε (Im)), augmentent avec l’élévation de la température. Voir les détails

Mots clés : anatase, traitement thermique, dopage, indice de réfraction, gap optique, ellipsometrie