Liste des documents

Nombre total de résultats : 1889
Pertinence Titre A-Z Plus récents Plus anciens
10 25 50
Année de publication
et

APPLICATION DU CND PAR THERMOGRAPHIE INFRAROUGE AU DIAGNOSTIC PREDICTIF ET A L’ANALYSE DE DEFAILLANCE DES TURBINES A GAZ

M.A. Djeridane, O. Allaoui, K.Habib  (2010)
Article de conférence

Les coûts de fonctionnement et de maintenance des turbines à gaz représentent les principaux facteurs d'optimisation sur lesquels l'industriedu transport des hydrocarbures a directement accès. Le but de ce travail est de présenter une méthode non destructive, de surveillance des performances et de maintenance appliquées aux turbines à gaz afin d’éviter les arrêts non planifiés. La thermographieeffectue des mesures de température en temps réel de la flamme d'un brûleur et mesure en plusieurs points la température dans la chambre de combustion, cela permet de mesurer et détecter les écarts de températures et de mieux prévoir les défaillances. . Cette étude traite le problème de la détermination de la température de gaz par la thermographie infrarouge. La méthode de mesure basée sur l'étude du spectre d'émission infrarouge du gaz a était employée, pour la détermination de latempérature dans une chambre de combustion d'une turbine à gaz (application haute température, haute pression). Les profils de température dans les gaz d'échappement sont obtenus à partir des mesures du spectre d'émission du CO2entre 2380 cm−1 et 2400 cm. Ce domaine spectral a été choisi car le spectre est très sensible aux évolutions du profil de température. Les mesures ont été effectuées sur des turbines 25MW de la SONATRACH-TRC Voir les détails

Mots clés : Turbines à gaz, thermographie infrarouge, analyse de défaillance

ELABORATION ET CARACTERISATION DES NANOMATERIAUX FECO PAR LA MECANOSYNTHESE

R. Drif, N. Henda, M. Azez  (2010)
Article de conférence

Le travail présenté est une contribution à l’étude de la formation de l’alliage Fe60C40élaboré par mécanosynthèse, dans un broyeur à haute énergie Retsch PM 400, à partir des poudres pures de Fer et de Cobalt. Les poudres deFeCo obtenues (o heure de broyage, 2h, 4h, 8h, 12h, 36h, 54h), ont été caractérisées par microscopeélectronique à balayage, par diffraction de rayon X, par hyperfréquences et par mesure magnétique Voir les détails

Mots clés : soudage, cnd, l’Industrie des Métaux

FRICTION AND WEAR MECHANISMS OF BIOMATERIAL AISI 316L SS

FELLAH Mamoun, DJEDDI Nour Eddine, LABAÏZ Mohamed, ALLAOUI Abd El Halim, HIDOUS ilyes, HIDOUS Abdelmadjid  (2010)
Article de conférence

The aim of this research is to study theFriction and wear mechanismsof a biomaterial Stainless steel AISI 316L, that we simulated work conditions of total hip prosthesis,). The tribological behavior is evaluated by a wear test using (pin-on-disc and sphere-onplane) equipment with and without (Ringer’s and 9 g.L -1 NaCl) solution as lubricant. This tests consisted of measuring the weight loss, and the friction coefficient of each material (AISI316 SS, and ceramic) under the different conditions of charge (19.43, 28 et 44N) and sliding speed (600tr/min et 1020 tr/min). The tribological results obtained in this work shows that the Stainless steel AISI316L is a good choice to use as a material combination in artificial joints Voir les détails

Mots clés : AISI316L SS, biomechanics, friction, wear, tribology

Nanomagnetic Materials Processed by Plasma Cold spraying

N. Fenineche, M. Cherigui, W. Li  (2010)
Article de conférence

Cold spraying (CS) is a radical departure from conventional thermal spray (TS) techniques in that the deposition process relies purely on kinetic energy rather thanon a combination of thermal and kinetic components[1-3]. The most advantage of this process over TS is the ability togenerate dense coatings retaining initial materialchemistry and phase composition with a very little oxidation. Also, low temperature process (no bulk particle melting) eliminates solidification stresses and enables thicker coatings [4]. However, hard brittle materials like ceramics can not be sprayed without using ductile binders. In this study, magnetic alloys such as FeSiBNbCu also called Finemet and FeSiBNbCu-Al with various percentages of Aluminum coatings were synthesized using cold spraytechnique in order to produce ferromagnetic materials. Ultrafine grain coatings were obtained using FINEMET nanostructured powders mixed with Aluminum as ductile binder in order to improve adherence Voir les détails

Mots clés : Nanomaterials, Cold spray, FINEMET, Magneticproperties, microstructure

DEVELOPPEMENT D’UN NOUVEAUX FIL FOURRE POUR LE SOUDAGE A L’ARC D’ACIERS INOXYDABLES FERRITIQUES DESTINES A LA FABRICATION DE COLLECTEURS D’ECHAPPEMENT AUTOMOBILE

Vincent Villaret, Frédéric Deschaux-Beaume, Fabien Januard, Jean-Marie Fortain, Gilles Fras, Sébastien Rouquette  (2010)
Article de conférence

Dans le contexte actuel de raréfaction des énergies fossiles, les constructeurs automobiles cherchent à optimiser l’efficacité énergétique de leurs véhicules, en particulier par le gain de poids et l’augmentation du rendement moteur, qui se traduit par une augmentation de la température des gaz d’échappement. Cette amélioration globale et continue passe notamment par un changement de conception des collecteurs de gaz d’échappement. Traditionnellement en fontes moulées massives, les collecteurs tendent vers des pièces mécano-soudées adaptées aux nouvelles contraintes, plus légères, résistantes, performantes et peu encombrantes. Ces évolutions passent par le développement et l’utilisation de matériaux résistant à des conditions de service de plus en plus sévères, en termesde tenue à la corrosion à chaud et à la fatigue thermique. Les parties les pluschaudes des collecteurs subissent ainsi en moyenne 1000 cycles par an entre la température ambiante et une température maximale de 900°C environ. Pour répondre à de telles exigences, une nuance d’acier inoxydable ferritique à haute teneur en chrome (19%) avec addition de molybdène (2%) a été développée par Arcelor Mittal. Du point de vue de la fabrication, la géométrie complexe des nouveaux collecteurs de gaz d’échappement impose l’utilisation du soudagerobotisé associé aux procédés MIG/MAG ou TIG. L’utilisation de métaux d’apport existants ne répond cependant pas entièrement aux exigences de l’application, entrainant des problèmes d’oxydation et/ou de tenue en fatigue thermique, réduisant considérablement la durée de vie de l’assemblage. Les deux principaux problèmes rencontrés lors du soudage avec des produits d’apport courants sont l’appauvrissement en chrome de la zone fondue du à la formation de carbures de chrome, et le grossissement de grains. Pour remédier à ces problèmes et assurer des caractéristiques en zone fondue proches de celles du métal de base, de nouveaux produits d’apports (fils fourrés) ont été développés dans le cadre de la présente étude, en collaboration étroite entre les centres de recherche et développement d’Air Liquide et d’Arcelor Mittal Stainless Europe. Les fils fourrés sont élaborés à l’aide du procédé Chemetron, à partir d’un feuillard en acier contenant environ 11% de chrome, et d’un flux dans lequel est ajouté le complément d’éléments d’addition. Pour garantir une tenue à la corrosion à haute température équivalente à celle du métal de base, les teneurs massiques en chrome et en molybdène ajoutés au flux sont ajustées pour se rapprocher de celles du métal de base après dépôt. Pour éviter la formation de carbures de chrome, les éléments « stabilisants » Nb et/ou Ti sont également ajoutés au flux [1]. Ces éléments, également présents dans le métal de base, permettent en outre de limiter le grossissement de grain en ZAT, en formant des précipités qui vont « ancrer » les joints de grains [2]. Le titane présente aussi l’avantage d’affiner le grain en zone fondue, en formant à haute température des précipités favorisant la germination de grains de ferrite équiaxes [3]. De part le procédé de soudage employé danscette étude (MIG/MAG), le taux de transfert (proportion d’élément présent dansle produit d’apport effectivement déposée dans la soudure) est très différent selon les éléments d’addition, et leur teneur a du être ajustée dans le flux pour obtenir les compositions souhaitées en zonefondue. Les analyses chimiques réalisées par spectrométrie par étincelage et par microsondeélectronique ont permis de valider les compositions obtenues. La composition finalede la soudure étant également liée aux paramètres de soudage, qui modifient le taux dedilution (proportion de métal de base présent dans la soudure), deux jeux de paramètres, correspondant à des puissance électriques « faibles » et « élevées » par rapport aux épaisseurs soudées (1,5 mm), ont été comparés. Les analyses macro et micrographiques des éprouvettes soudées montrent que le grossissement de grain en ZAT est limité, ce qui confirme la bonne tenue que matériau de base vis-à-vis du soudage, quelque soit l’énergie employée. En revanche, la taille de grain en zone fondue est très grossière si la teneur en titane de la zone fondue est trop faible. Le grain s’affine cependant lorsque la teneur en titane dépasse environ 0,2%. Les éprouvettes présentant les tailles de grain en zone fondue les plus faibles sont en cours de caractérisation en fatigue thermique, ce qui fournira de premières indications sur la durée de vie des soudures Voir les détails

Mots clés : Soudage MIG/MAG, Fil fourré, Aciers inoxydables ferritiques, collecteurs d’échappements

Fuzzy Inference for Image Reconstruction from Projections In X-Ray Tomography

A.M.T. Gouicem, R. Drai, M. Yahi  (2010)
Article de conférence

The ill posed problem of image reconstruction was resolved by the Bayesian inference frame work which gives sense to the information known about the inverse problem and aims at smoothing artefact in image. But this method result in a new problem which is the edge penalization. It’s the reasons for what we opt to the fuzzy inference penalty function to preserve edge during the smoothing operation. The proposed algorithm FP-EM does not suffer from the same problem as that of MAP-EM algorithm, and it converges to a low noisy solution Voir les détails

Mots clés : Analytic estimation, Bayesian inference and estimation, Fuzzy Inference., Computed tomography, Non destructive testing

Particle Swarm Optimization Of Fuzzy Penalty For 3D Image Reconstruction In X-Ray

A.M.T. Gouicem, M. Yahi, A. Taleb-Ahmed, R. Drai  (2010)
Article de conférence

Engineers last year's works only on the 2D image data, to perceive defects in the CT images. This was a handicap facing the challenge of determining the 3D exact defect form. This paper presents a method for 3D image reconstruction, the most interesting in non destructive testing (NDT) especially due to its application in industrial imaging. We propose a new combined approach using particle swarm optimization (PSO) and fuzzy inference penalty, which will be helpful to elevate the hard inverse problem of 3 D computed tomography Voir les détails

Mots clés : 3 D Computed Tomography, Non destructive testing, Bayesian Inference, Fuzzy inference, Particle Swarm Optimization

INDICATEURS POUR L’EVALUATION DE LA SEGMENTATION D’IMAGES EN REGIONS : TEST SUR DES IMAGES SYNTHETIQUES

Aicha Baya Goumeidane, Mohammed Khamadja  (2010)
Article de conférence

Devant le foisonnement de méthodes développées depuis plusieurs décennies pour la segmentation des images, le problème de l’évaluation est devenu crucial. Définir une bonne segmentation demeure difficile d’autant plus que la solution dépend du but recherché. La segmentation n’est pas une fin en soi et l’idée dequalité absolue, indépendante de toute application, est certainement vide de sens. Nous pensons donc que la seule façon réaliste d’aborder l’évaluation est de l’envisager comme une mesure de l’adéquation d’un résultat à un besoindonné. En partant de ce point de vue plusieurs travaux d’évaluation de la segmentation ont été faits. Ils ont donnés naissance à une multitude de techniques, qui tendent pour certaines à mesurer les aptitudes des algorithmes à mener à bien les taches pour lesquelles ils ont été développés et pour d’autres a mesurer juste la qualité des résultats obtenus en élaborant des mesures sur les caractéristiques des résultats ou alors en comparant ces mêmes résultats à des segmentations idéales.Parmi les méthodes les plus connues qui peuvent être classée dans la dernière catégorie nous pouvons citer les mesures de Yasnoff, de Baddeley et de Hausdorff Suivant la nature de la technique de l’évaluation, nécessitant ou pas la disponibilité d’une partition représentant unesegmentation idéale, à laquelle seraient comparés les résultats des algorithmes de segmentation, on est en présence d’une évaluation supervisée ou bien d’une évaluation non supervisée [4]. Quand on dispose de cette partition idéale de l’image dite segmentation de référence, on dispose alors de plus d’informations quantitatives quant à l’issue escomptée de la segmentation. En conséquence, l’estimation de la performance est plus fiable et reflète mieux la qualité des résultats des différentes segmentations. C’est la raison pour laquelle nous avons décidé dans le cadre de ce travail, de nousintéresser à ce type d’évaluation. De plus, jusqu’à l’heure actuelle, il n’existe pas de méthodologie reconnue qui dicterait de manière précise comment conduire les comparaisons entre les segmentations de référence et les segmentations [5], d’où un manque de principecommun pour fonder une base solide pour toute comparaison menée dans le but de l’évaluation de la segmentation. L’objet de ce papier est la présentation des mesures que nous avons développées, pour calculer la différence évaluée en termes d’erreurs entre deux formes représentant une même classe, l’une résultat d’une segmentation quelconque et l’autre issue d’une segmentation de référence Voir les détails

Mots clés : soudage, cnd, l’Industrie des Métaux

VALORISATION DES EAUX USEES DE LA LAITERIE EDOUGH-ANNABA

BALASKA Adel, SAMAR Mohamed ElHadi, AYACHE Riad, CHOUCHANE Toufik, Meradi Hazem, ABBASSI Mostefa  (2009)
Article de conférence

La production de lait ainsi que les différents dérivés laitiers génèrent une pollution sous forme généralement des eaux usées. La laiterie EDOUGH-Annaba conduit nécessairement en parallèle à la production, des quantités importantes des eaux résiduaires. Ces effluents sont rejetés dans l'oued de Seybouse (après vers la mer) à des concentrations très importantes en matières organiques (DCO = 1961,97 mg/l, DBO5 = 1100,00 mg/l et MES = 293,30 mg/l), concentrations en éléments azotés, phosphatés (11,50 et 24,97 mg/l respectivement) dépassant les normes de rejets. Malgré l’indice de la biodégradabilité favorise le traitement biologique, nous avons utilisé la chaux comme coagulant pour clarifier l’eau usée afin d’éliminer plus de 80℅ de la pollution dont l’eau obtenue est de bonne qualité, elle peut être réutiliser dans l'unité après correction de son pH. D'autre part, l’unité de fromagerie produit 18000 litres de lactosérum à chaque production de fromage camembert, ce volume contiennent environ : 840 kg de lactose, 75,8 kg de protéines et 63 kg de matière grasse (MG). De point de vue économique et écologique, un produit tel que le lactosérum devrait être mieux valorisé et utilisé dans plusieurs domaines, c’est- à –dire par collection dans un autre collecteur séparé du collecteur principal. Voir les détails

Mots clés : eaux usées, traitement, valorisation, chaux, lactosérum

Mise au point et production d’un acier au Mn allie au niobium destine au chemin de fer

HADJI Ali, BOUHAMLA Khedidja  (2011)
Article de conférence

Cette étude concerne la fabrication d’un acier au manganèse austénitique destiné à la production d’une large gamme des pièces mécanique parmi lesquelles celles destinées pour l’aiguillage dans les croisements de chemin de fer dans tous les pays industriels où des charges lourdes sont déplacées par rail. Cet acier est caractérisé par un durcissement en cours de service provoqué par écrouissage. Selon la microstructure formée après trempe et revenu, la transformation de l’austénite, en cours d’exploitation, en martensite détermine sa durée d’exploitation. Le taux de transformation de l’austénite en martensite permet d’imposer un compromis entre la ductilité et la résistance à l’usure de l’acier de façon à supporter de grands efforts sans se rompre.L’objectif de cette étude est d’améliorer la tenue à l’usure par abrasion et par frottement à l’état brut de coulée et après traitement thermique.L’addition du niobium, élément fortement carburigène et alphagène, favoriserait un durcissement secondaire et ralentirait la transformation de l’austénite au cours du traitement thermique.Les résultats obtenus ont montré que l’introduction du niobium a fortement influencé le caractère de cristallisation. Une précipitation de carbures de formes et de finesses variables est observée dans la microstructure à l’état brut de coulée, qui à l’état traité, ils se dissolvent complètement dans la matrice favorisant une nette amélioration de la résistance à l’usure.Cette étude a permis de mettre au point une nuance d’acier au manganèse pouvant être intégrer dans la production de coeur d’aiguillages de chemin de fer avec un meilleur cycle de vie. Voir les détails

Mots clés : manganese steel, alloying elements, microstructure, heat treatment, wear