Comportement des minerais de fer pauvres à l’enrichissement par séparation magnétique à haute intensité à sec (SMHI) : cas de la mine de fer de l’Ouenza (ArcelorMittal) – Wilaya de Tébessa

Type : Projet national de recherche
Domaine : Valorisation des matières premières et industrie
Version PDF : (.pdf)
Description :
L’Algérie vient d’enregistrer un saut particulier dans son parcours économique en particulierle secteur minier qui vient de connaitre un nouveau souffle de reprise à de nouvelles ambitions de développement, après avoir vécu une longue période d’extinction. Depuis l’événement de la nouvelle loi minière, de nombreux titres miniers ont été attribués, c’est ainsi que les mines de fer de Ouenza et Boukhadra, sont octroyées à un groupe international étranger (Arcelor Mittal) leader dans son créneau d’activité.La mine de l’Ouenza et de Boukhadra sont les principaux fournisseurs en minerai de fer de la sidérurgie nationale. A l’état actuel, elles ne peuvent pas en assurer la production demandée en matière de qualité suite à la baisse des teneurs en fer de l’Ouenza. A cet effet, l’enrichissement des minerais de fer de l’Ouenza devient une priorité incontestable au développement de l’industrie minière et métallurgique. Cependant, l’introduction de nouvelles méthodes de valorisation par séparation magnétique permet d’une part d’obtenir des produits miniers «concentrés» répondant aux exigences de plus en plus strictes de la métallurgie, et d’autre part de multiplier les réserves industrielles de substances utiles à partir des minerais pauvres.