Quelles origines Primaires pour les diamants alluvionnaires de Reggane

Type : Projet national de recherche
Domaine : Exploration et exploitation des matières premières
Version PDF : (.pdf)
Description :
En s’étendant sur une superficie de plus de 30000km² (800x300) la méga-auréole de dispersion secondaire de diamants et de ses minéraux accompagnateurs de la région d’Adrar-Rggane coïncide avec la zone de suture séparant le craton ouest africain du bouclier Targui. Cette région offre sur le plan théorique certes de véritables perspectives, mais tous les efforts consentis par l’Etat n’ont à ce jour permis que la mise en évidence des petits placers sans intérêts économiques. Ces informations constituent cependant des indicateurs clés quant à l’existence de sources primaires dans cette vaste région dont les retombées économiques sont quasi-certaines. Le présent projet propose une démarche qui fait appel à des outils modernes de télédétection permettant en un temps record de (i) maitriser l’histoire géologique des ensembles lithologiques quaternaires porteurs des diamants alluvionnaires (ii) de reconstituer les directions des apports en sédiments des bassins cénozoïques de la région du Tanezrouft (iii) de délimiter les régions pouvant renfermer des roches primaires fertiles en diamant. Les aspects économiques seront prises en compte par la délimitation des terrains présentant des perspectives certaines sachant qu’au départ les régions pouvant contenir des sources primaires s’étalent sur une énorme superficie d’au moins 500 000 km².L’exploration d’une telle superficie demande des moyens financiers très importants.