Estimation et valorisation des sédiments issus des dragages de barrages

Type : Projet national de recherche
Domaine : Exploration et exploitation des matières premières
Version PDF : (.pdf)
Description :
La majorité des retenues de barrage en Algérie, est confrontée à la perte de volumes de stockage par envasement. Les particules solides arrachées au sol lors des averses torrentielles s’accumulent de crue en crue aux fonds des retenues et finissent par combler entièrement le barrage. Le dragage est alors nécessaire pour récupérer ces volumes perdus. La nature des précipitations, dans nos régions à climat semi-aride accentue la dégradation des berges des bassins versants. Les moyens mis en œuvre pour la protection des sols contre l’érosion se sont révélés insuffisants et les conséquences de l’érosion se répercutent de façon dramatique sur la réduction de la durée de vie des ouvrages. Les différentes opérations de dragage effectuées dans certains sites n’ont pas atteint les objectifs fixés sur les deux plans : d’une part les retenues draguées se sont comblées de nouveau dans des délais très courts et d’autre part les matériaux issus des dragages ayant été simplement larguées en aval, ont été de nouveau entraînées par l’érosion. Le projet consiste d’abord à estimer et quantifier les volumes des matières piégées, ensuite rechercher des voies de valorisation des vases provenant des opérations de dragage. Cela nécessite une étude sur la réalisation de zones de stockage en adéquation avec les données climatiques et environnementales. Des applications concrètes sont recherchées dans les domaines de Génie Civil et le BTP. Les bassins versants relatifs à ce projet sont situés dans la région de Mascara : les barrages de Bouhanifia, Fergoug, Ouizert et Cheurfas ainsi que les cours d’eau situés sur l’Oued El Hammam jusqu’à La Macta.