Etude des minéralisations à Plomb-Zinc (Cuivre, Baryum, Fluor) de la chaîne tellienne

Type : Projet national de recherche
Domaine : Exploration et exploitation des matières premières
Version PDF : (.pdf)
Description :
La gîtologie et la métallogénie de la chaîne tellienne du Nord de l’Algérie demeurent mal connues en raison de la complexité de son évolution géodynamique et structurale.Une première approche a permis de montrer que dans la chaîne tellienne d’Algérie, la distribution des gîtes à Plomb-Zinc s’organise selon des« trends » alignés suivant des directions majeures E-W ; NE-SW et NW-SE (Boutaleb et al, 1999 ; Boutaleb et al, 2000 ; Boutaleb, 2001). Les zones externes de la chaîne tellienne depuis l’aire métallogénique occidentale aux confins algéro - tunisiens et les massifs côtiers du Tell algérien, montrent l’existence de bandes ou ceintures minéralisées principalement à Pb-Zn (+ Cu, Ba, Fe, Hg, Sb). Nos connaissances actuelles sur ces concentrations révèlent la présence de plusieurs types de minéralisations de sulfures dans la chaîne tellienne : -une minéralisation dans les socles métamorphiques (Aissa, 1996 ; Kolli,1997 ; Boutaleb et al.2000)-une minéralisation de type amas sulfurés (VMS) en connexion avec une activité magmatique miocène (Benali ,2006 ) -une minéralisation polymétallique de moyenne (à haute température ?) dans des veines quartzo-carbonatées -une minéralisation épigénétique encaissée dans des carbonates (assimilable au type MVT, Boutaleb, 2000) -une minéralisation épithermale à Plomb-Zinc-Antimoine (Toubbal, 1984 ; Aissa et Boutaleb, 1991 ; Aissa 1996) -une minéralisation de type Low Sulphidation en liaison avec un volcanisme et épithermalisme tardifs (Aissa, 1996).Afin de retrouver tous les métallotectes (facteurs géodynamiques,structuraux et physico-chimiques) ayant concouru à la genèse de ces minéralisations, il est indispensable de réaliser une étude complète de ces gisements dans les différentes régions géologiques : massifs cristallins et cristallophylliens littoraux , Hodna, Sétifien, Belezma, Aurès, confins algéro-tunisiens et Ghar Roubane. Les résultats seront d’une grande utilité aussi bien pour la recherche d’autres gisements cachés que pour les méthodes d’exploitation et de traitement des minerais.