Sécurisation des documents multimédia par tatouage numérique

Type : Projet national de recherche
Domaine : Technologies industrielles
Version PDF : (.pdf)
Description :
L’objectif visé par ce projet est la mise en œuvre d’une solution pour la protection de la confidentialité et de l’intégrité des documents multimédia, principalement les images de visage et d’empreintes digitales. Il sera développé en partenariat avec la Gendarmerie Nationale, pour renforcer la sécurité de ses systèmes automatiques d’identification biométrique. Et par conséquent, la solution réalisée aura un intérêt direct pour cette institution.En effet, tout système comporte des risques d’erreurs ou failles de sécurité qui limitent sa fiabilité, et les systèmes biométriques n’échappent pas à la règle. Evidemment, une des préoccupations des développeurs de système est la protection de l’intégrité et de la confidentialité des données manipulées. Une solution à ce problème fait appel aux techniques de tatouage numérique qui a été étudié et développé à l’origine pour la protection des droits d’auteurs. Depuis, le tatouage est devenu en quelques années un domaine majeur. Le mécanisme de base consiste à insérer au sein du document hôte une marque (des informations) de manière imperceptible et robuste, et la marque insérée peut servir par la suite pour vérifier l’authenticité du document hôte. Ainsi, ce mécanisme permet est l’établissement d’un lien plus fiable entre les documents numériques tels que le visage et l’empreinte digitale et leur titulaire. Donc, nous envisageons d’adapter les techniques du tatouage numérique pour garantir l’originalité des documents multimédia (images de visages et empreintes digitales). Il est envisagé également d’utiliser ces techniques pour réduire le nombre de fausses identités enregistrées dans les bases de données, qui sont dues aux erreurs d’enrôlement.