Valorisation des déchets de l’industrie sidérurgique

Type : Projet du centre CRTI
Organisme : Centre de Recherche en Technologies Industrielles (CRTI)
Unité : Unité de recherche appliquée en sidérurgie et métallurgie
Division : Division de sidérurgie et métallurgie
Equipe résponsable : Equipe N°40 « Matériaux et Simulation »
Période : 2016 - 2018
Version PDF : (.pdf)
Mots Clés : valorisation, déchets industriels, oxydes de fer, Nanomatériaux, mécanosynthèse.
Description
Jusqu'à la dernière décennie, le laitier et la calamine ont été considéré «déchets». Aujourd’hui ce terme est remplacé par «coproduits» en raison de réutilisation intensive de ces déchets. La gestion de ces déchets est devenue une issue important en raison de l’intérêt économique du complexe Metal d’El-hadjar et de strictes réglementations environnementales.La calamine est constituée principalement par un ensemble des couches d’oxydes de fer. Le laitier contient principalement le dioxyde de silicium, la chaux vive, les oxydes de fer et d'aluminium.Tous ces oxydes ont une grande importance, du point de vue technologique et leur champ d’applications.La valorisation de la calamine et des laitiers des déchets industriels est l'objectif principal de cette étude. En effet, nous allons étudier les différentes propriétés de ces coproduits. Pour cela, plusieurs moyens de caractérisation et d’identification qualitative et quantitative seront utilisés à savoir : la microscopie optique, l’imagerie sur MEB, FRX, la diffraction de rayons X et analyse thermique.Nous allons entamer aussi une étude générale sur les laitiers de l’industrie de fer, en commençant par le laitier de haut fourneau du complexe.Par la suite nous essayerons d’élaborer des poudres nanostructurées à partir de la calamine par une méthode de mécanosynthèse tel que le broyage à haute énergie. En effet, les paramètres d’élaboration doivent être optimisés et les nano-poudres obtenues seront caractérisées.Après, nous essayerons d’évaluer l’influence de la réduction du fer sur les propriétés des nanomatériaux, nous souhaiterons d’obtenir des nanoparticules de fer zéro-valent qui pouvant être utilisées dans plusieurs domaines (catalyse, capteurs, traitement des boues d’épuration des eaux,…).Les propriétés des nano-poudres obtenus seront déterminées par les différentes méthodes de caractérisation.