Etude du pouvoir d’inhibition des terres rares contre lacorrosion des aciers bas carbone

Auteurs :  A. Oulabbas, Y. Hamlaoui
Année : 2017
Domaine : Chimie
Type : Communication
Conférence: 3nd international Symposium on Materials and sustainable Development ISMSD2017,
Résumé en PDF :  (résumé en pdf)
Fulltext en PDF : 
Mots clés : corrosion, chrome, cerium, impédance

Résumé : 

Afin de limiter la dégradation des aciers en service, des traitements de surface sontappliqués .L’association de différentes couches permet de protéger les matériaux contre lacorrosion de manière durable. Les composés à base de chrome hexavalent sont depuistoujours les plus utilisés dans le secteur aéronautique, car ils sont simples à mettre en oeuvre etsont reconnus comme étant les inhibiteurs les plus efficaces de la corrosion des aciers. Lesrécentes directives européennes précisent que l’utilisation des composés à base de chromehexavalent doit être réduite, voire supprimée, car ceux-ci ont été reconnus cancérigènes ettoxiques pour l’environnement. De nombreux travaux ont été réalisés ces dernières annéesmais, aujourd’hui, la plupart des solutions de substitution ne présentent pas le même niveaude performances que les procédés à base de chrome hexavalent. Un des traitements alternatifsde passivation utilise des oxydes de terres rares, notamment le cérium. L’utilisation ce derniercomme inhibiteur qui remplace le chrome hexavalent est caractérisé par la formation descouches minces est généralement associée à la formation d’oxydes ou d’hydroxydes decérium sur les sites cathodiques de la surface métallique. La caractérisation électrochimiquede ce procédé d’inhibition a été évaluée dans des milieux agressifs tels que NaCl 0.1 M,Na2SO4 0.1M et aussi une eau industrielle. Ainsi, la résistance à la corrosion obtenue surl’acier A 366 a été étudiée. Pour l’ensemble des échantillons, la durée de protection a étéévaluée grâce à la mesure de Ecorr. En parallèle, l’efficacité est suivie par la mesure de larésistance de polarisation, de la densité de courant de corrosion et aussi la spectroscopied’impédances électrochimique. En conclusion, les résultats des différentes techniquesélectrochimiques ont montré que le cérium peut très bien et avec une efficacité équivalenteremplacée le chrome hexavalent.